Interventions pour le traitement des dents incluses asymptomatiques chez les adolescents et les adultes Imprimer


Interventions pour le traitement des dents incluses asymptomatiques chez les adolescents et les adultes

Mettes DTG, Nienhuijs MMEL, van der Sanden WJM, Verdonschot EH, Plasschaert A

Résumé en langue simplifiée

Interventions pour le traitement des dents incluses asymptomatiques chez les adolescents et les adultes.


Les dents de sagesse, ou troisièmes molaires, font leur éruption dans la bouche généralement entre 17 et 24 ans. Cependant, plus que les autres dents, les dents de sagesse souvent n’arrivent pas à faire leur éruption ou ne la font que partiellement. Une dent de sagesse incluse est appelée asymptomatique si le patient ne ressent aucun signe, symptôme, douleur ou inconfort associé à cette dent. Un consensus général existe sur le fait que l’extraction est appropriée dans les cas de douleurs symptomatiques ou de conditions pathologiques. Des discussions controversées existent sur l’extraction prophylactique des troisièmes molaires incluses asymptomatiques ou sans pathologies. Cette revue systématique n’a trouvé aucune preuve pour supporter ou réfuter l’extraction prophylactique des dents de sagesse incluses asymptomatiques chez l’adulte. Aucune étude chez l’adulte ne correspondait aux critères d’inclusion. Cependant, cette revue systématique a trouvé quelques preuves valables suggérant que l’extraction prophylactique des troisièmes molaires chez l’adolescent pour réduire ou prévenir l’encombrement incisif tardif ne peut être justifiée. Une telle extraction ne réduit ni ne prévient l’encombrement incisif tardif.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Mettes DTG, Nienhuijs MMEL, van der Sanden WJM, Verdonschot EH, Plasschaert A. Interventions for treating asymptomatic impacted wisdom teeth in adolescents and adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 2. Art. No.: CD003879. DOI: 10.1002/14651858.CD003879.pub2. This version first published online: April 20. 2005

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
L’extraction prophylactique des dents de sagesse incluses est définie comme l’extraction chirurgicale des dents de sagesse en l’absence de maladie locale. La dent de sagesse incluse a été associée avec des changements pathologiques, comme l’inflammation des gencives tout autour de la dent, la résorption radiculaire, des maladies de la gencive et de l’os alvéolaire, des dommages de la dent adjacente, le développement de kystes et de tumeurs. De nombreuses autres raisons de justifier une extraction prophylactique ont également été données. Les dents de sagesse ne remplissent pas toujours un rôle fonctionnel dans la bouche. Lorsque l’extraction chirurgicale est menée chez des patients âgés, les risques de complications post-opératoires, douleur et inconfort augmentent. Néanmoins dans la plupart des pays développés, l’extraction prophylactique des dents de sagesse sans trouble, soit incluses soit complément en éruption, a été longtemps considérée comme « un soin approprié ». Des décisions basées sur la prudence, ainsi que l’adhésion à des indices spécifiques pour l’extraction, pourraient réduire le nombre de procédures chirurgicales à 60 % ou moins. Il a été suggéré que la surveillance attentive des dents de sagesse incluses pourrait être une stratégie appropriée.
Objectifs
Evaluer l’effet de l’extraction prophylactique des dents de sagesse incluses asymptomatiques chez les adolescents et les adultes par comparaison avec leur maintien sur l’arcade.
Stratégie de recherche
Nous avons cherché dans les bases de données suivantes : Cochrane Oral Health Group Trials Register (4 Août 2004), Cochrane Central Register of Controlled Triasl (CENTRAL), MEDLINE (1966 au 4 Août 2004), PubMed (1966 au 4 Août 2004), EMBASE (1974 au 4 Août 2004). Il n’y avait aucune restriction de langue. Les journaux clefs ont été interrogés manuellement. Une tentative a été menée pour identifier les essais cliniques non publiés ou en cours.
Critères de sélection
Tous les essais cliniques randomisés ou semi randomisés comparant l’effet de l’extraction prophylactique des dents de sagesse incluses asymptomatiques avec aucun traitement (maintien sur l’arcade).
Recueil des données et analyse
L’évaluation de la pertinence, de la validité ainsi que l’extraction des données ont été menées en double et de manière indépendante par trois reviewers. Lorsque des doutes existaient, les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations additionnelles à propos de la conception de l’étude et de la randomisation. Une évaluation qualitative de ces essais cliniques a été menée.
Résultats principaux
Seulement 3 essais cliniques ont été identifiés comme satisfaisant aux critères de sélection de cette revue systématique. 2 étaient des essais cliniques randomisés complets et les deux autres évaluaient l’influence de l’extraction prophylactique sur l’encombrement incisif tardif chez les adolescents. Un essai clinique randomisé en cours a été identifié, mais les chercheurs ont été incapables de fournir aucune donnée. Ils ont l’intention de publier dans un futur proche ce qui fera l’objet d’une mise à jour. Bien que les deux essais cliniques complets correspondaient aux critères d’inclusion de cette revue systématique, en considérant les caractéristiques des participants, les interventions et les objectifs évalués, les différences dans les mesures des objectifs empêchaient la mise en commun des données.
Conclusions des auteurs
Aucune preuve n’a été trouvée pour supporter ou réfuter l’extraction prophylactique de routine de la dent de sagesse asymptomatique incluse chez l’adulte. Il existe une preuve valable qui suggère que l’extraction prophylactique de la dent de sagesse incluse asymptomatique chez les adolescents ne réduit ni ne prévient l’encombrement incisif tardif.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:20