Détartrage de routine et polissage pour la santé parodontale chez l’adulte Imprimer


Détartrage de routine et polissage pour la santé parodontale chez l’adulte

Beirne PV, Worthington HV, Clarkson JE

Résumé en langue simplifiée

Détartrage de routine et polissage pour la santé parodontale chez l’adulte.


Les effets sur la santé parodontale du détartrage de routine, du polissage et de la planification des rendez-vous ne sont pas clairs. De nombreux dentistes et hygiénistes programment régulièrement un détartrage et un polissage pour les patients même si ces patients sont considérés comme ayant un risque bas de développer des maladies parodontales (gencive). Les études incluses dans cette revue systématique ont été jugées de faible qualité. Les preuves sont de qualité insuffisante pour tirer quelque conclusion que ce soit au sujet des bénéfices et des effets négatifs du détartrage de routine et du polissage pour la santé parodontale ainsi qu’en ce qui concerne les effets de la réalisation de cette intervention à différents intervalles de temps.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Beirne PV, Worthington HV, Clarkson JE. Routine scale and polish for periodontal health in adults. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD004625. DOI: 10.1002/14651858.CD004625.pub3. This version first published online: January 24. 2005 Last assessed as up-to-date: August 10. 2007

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
De nombreux dentistes et hygiénistes programment régulièrement un détartrage et un polissage pour les patients même si ces patients sont considérés comme ayant un risque bas de développer des maladies parodontales. Il se fait débat sur l’efficacité et le rapport cout/efficacité de ce détartrage/polissage en routine ainsi que sur la fréquence optimale à laquelle il devrait être programmée.
Objectifs
Les objectifs principaux sont : Déterminer le bénéfice et les effets négatifs du détartrage et polissage de routine pour la santé parodontale Déterminer le bénéfice et les effets négatifs sur la santé parodontale de la répétition du détartrage et polissage de routine à intervalles de temps réguliers Comparer les effets du détartrage polissage de routine dispensé par un dentiste ou dispensé par un professionnel complémentaire du chirurgien dentiste (thérapeutes dentaires ou hygiénistes dentaires), sur la santé parodontale.
Stratégie de recherche
Nous avons recherché dans la Cochrane Oral Health Group Trials Register, la Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE. Des bibliographies issues des articles pertinents ont été analysées et les auteurs des études éligibles contactés quand cela était possible pour identifier d’autres études ou obtenir des informations additionnelles. La recherche la plus récente date du 5 Mars 2007.
Critères de sélection
Les essais cliniques ont été sélectionnés s’il répondaient aux critères suivants : Design : attribution randomisée des participants, Participants : n’importe qui avec une dentition permanente, ayant fait son éruption, été jugé comme ayant reçu un détartrage polissage de routine (comme défini dans cette revue), programmé à différents intervalles de temps, Variables : perte des dents, plaque, tartre, gingivite, saignement et indices parodontaux, changement dans la profondeur de poche, changement dans les niveaux d’attachement, données personnelles du patient et données économiques.
Recueil des données et analyse
Les informations concernant la méthode, les participants, les procédures, la mesure des résultats et les résultats sont extraites de manière indépendante, en double, par deux auteurs de la revue systématique. Les auteurs ont été contactés lorsque c’était possible et lorsqu’il était nécessaire d’obtenir des détails supplémentaires au sujet du design de l’étude ainsi que des éclaircissements au sujet des données. L’évaluation de la qualité des études incluses a été faite. Les directives de la collaboration Cochrane ont été suivies, la moyenne standardisée des différences et la moyenne des différences ont été calculées de manière appropriée en utilisant un modèle à effets aléatoires.
Résultats principaux
9 études ont été inclues dans cette revue systématique. Toutes les études ont été identifiées comme à haut risque de biais. Deux études en split-mouth ont fourni des données pour la comparaison entre détartrage polissage versus pas de détartrage polissage. Une étude mettant en jeu des patients participant à un programme de rappel pour la poursuite du traitement parodontal, ne trouve aucune différence statistiquement significative pour la plaque, la gingivite et la perte d’attachement entre les groupes traitement et témoin à chaque étape durant l’année de l’étude. L’autre étude, mettant en jeu des adolescents dans un pays développé, présentant une grande quantité de tartre n’ayant jamais reçus aucun traitement dentaire pendant au moins 5 ans, a rapporté des différences statistiquement significatives pour les scores de tartre et de gingivites (saignements) entre les groupes traitement et témoin à 6, 12 et 22 mois (en faveur du groupe traité). Le groupe traitement n’a subi qu’une seule séance de détartrage/polissage programmée en baseline. Concernant la routine de détartrage/polissage programmée à différents intervalles de temps, il y a des différences statistiquement significatives en faveur de ceux qui ont eu un détartrage/polissage plus fréquent : 2 semaines versus 6 mois, 2 semaines versus 12 mois (pour les résultats de plaque, gingivite, profondeur de poche et variations d’attache), 3 mois versus 12 mois (pour les résultats de plaque, tartre et gingivite). Il n’y a aucune étude comparant les effets du détartrage et polissage administrés par des dentistes ou des professionnels complémentaires du chirurgien dentiste.
Conclusions des auteurs
Les preuves sont de qualité insuffisante pour tirer quelque conclusion que ce soit au sujet des bénéfices et des effets négatifs du détartrage de routine et du polissage pour la santé parodontale ainsi qu’en ce qui concerne les effets de la réalisation de cette intervention à différents intervalles de temps. Des essais cliniques de haut niveau sont nécessaires pour répondre aux questions soulevées dans cette revue systématique.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:08