Get the Flash Player to see this player.
Interventions pour le remplacement de dents manquantes : chirurgie pré-prothétique versus implants dentaires PDF Imprimer Envoyer


Interventions pour le remplacement de dents manquantes : chirurgie pré-prothétique versus implants dentaires

Coulthard P, Esposito M, Worthington HV, Jokstad A

Résumé en langue simplifiée

Interventions pour le remplacement de dents manquantes : chirurgie pré-prothétique versus implants dentaires.


Les preuves sont minces pour montrer que les patients sont généralement moins satisfaits avec une denture conventionnelle après chirurgie orale pour améliorer la rétention de la prothèse plutôt qu'avec une prothèse retenue par les implants. Plus de preuves sont nécessaires pour comparer la chirurgie orale et les implants dentaires afin de retenir les dents de personnes qui ne peuvent les conserver. Certaines personnes qui ont besoin de dents auront des problèmes à les garder en place à cause de la forme de leurs gencives, de leurs mâchoires, ou de leur structure musculaire dans la bouche. La chirurgie peut être entreprise pour essayer et améliorer la rétention des dents (chirurgie pré-prothétique). Une autre option est l’utilisation d’un implant pour placer une overdenture, c’est-à-dire des dents attachées sur des implants ancrés dans l’os de la mâchoire. Cette revue systématique a montré qu’il n’y a pas assez de preuves pour montrer quelles techniques chirurgicales, quels types d’implants ou de dents pourraient avoir de meilleurs résultats. Cependant, il y a quelques éléments suggérant que les patients pourraient préférer les implants à la chirurgie traditionnelle.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Coulthard P, Esposito M, Worthington HV, Jokstad A. Interventions for replacing missing teeth: preprosthetic surgery versus dental implants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 4. Art. No.: CD003604. DOI: 10.1002/14651858.CD003604. This version first published online: October 21. 2002

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
La chirurgie pré-prothétique se réfère à des procédures chirurgicales qui peuvent modifier l’anatomie orale afin de faciliter la rétention des dents conventionnelles. Les implants ostéointégrés offrent un traitement alternatif pour améliorer cette rétention. Une prothèse dentaire peut être connectée par des attachements spéciaux aux implants placés dans la mâchoire.
Objectifs
Tester l’hypothèse nulle d’aucune différence dans le succès (satisfaction du patient et morbidité) et dans le rapport coût/efficacité entre les prothèses conventionnelles, qui nécessitent de la chirurgie pré-prothétique CPP, et de la prothèse ancrée sur implants PAI qui ne nécessite pas de chirurgie pré-prothétique, contre l’hypothèse alternative d’une différence.
Stratégie de recherche
Nous avons cherché dans Cochrane Oral Health Group Trials Register (Mai 2002), CENTRAL (The Cochrane Library 2002, Issue 2002), MEDLINE et EMBASE (Mai 2002). En plus 55 compagnies d’implants ont été contactées et les bibliographies des articles de revues ont été vérifiées pour trouver des études en dehors des journaux (recherche manuelle), et des références personnelles ont été cherchées.
Critères de sélection
Essais cliniques randomisés comparant la chirurgie pré-prothétique et les prothèses sur implants pour améliorer la rétention des prothèses.
Recueil des données et analyse
Les données ont été extraites de manière indépendante, en double, par deux auteurs de revue systématique. Les auteurs ont été contactés pour les détails de randomisation, et une évaluation de la qualité et de la conception de l’étude, a été menée. Les recommandations statistiques de la Collaboration Cochrane ont été suivies.
Résultats principaux
Une étude, contenant 60 participants, rapportée dans 4 articles, a été identifiée pour l’inclusion dans la revue systématique. Aucune étude n’a été exclue. Il y a une différence statistiquement significative entre les scores moyens de satisfaction, avec des patients du groupe PAI qui sont en général plus satisfaits à 1 an (Différence Moyenne Pondérée DMP = -0,66 avec 95% IC -1,28 à -0,04) et à 5 ans (DMP = -0,90 avec 95% IC -1,74 à -0,06). La mesure de la sensation altérée de la lèvre inférieure et du menton a été effectuée à 1 an et 5 ans. Il n’y avait aucune différence statistiquement significative à n’importe quel moment et aucun patient n’a eu de sensation altérée à 5 ans.
Conclusions des auteurs
Les preuves, provenant des résultats d’un essai clinique randomisé incluant 60 sujets, sont faibles, mais montrent que les patients sont généralement moins satisfaits par la chirurgie pré-prothétique et une prothèse conventionnelle que par une prothèse sur implants. Il y a un besoin de plus amples essais cliniques mieux conçus, comparant le succès et le rapport coût/efficacité de la chirurgie pré-prothétique et des prothèses implanto-portées. De tels essais cliniques devraient être mis en place selon les recommandations CONSORT (www.consort-statement.org). Cependant, étant donné que la chirurgie pré-prothétique est parfois considérée comme un traitement obsolète de nos jours, puisque presque entièrement remplacée par des thérapeutiques implantaires, il pourrait arriver que de nouveaux essais cliniques randomisés sur ce sujet ne soient pas bien conçus.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:24