Get the Flash Player to see this player.
Interventions pour le remplacement de dents manquantes : différents temps pour la mise en charge des implants dentaires PDF Imprimer Envoyer


Interventions pour le remplacement de dents manquantes : différents temps pour la mise en charge des implants dentaires

Esposito M, Grusovin MG, Willings M, Coulthard P, Worthington HV

Résumé en langue simplifiée

Interventions pour le remplacement de dents manquantes : différents temps pour la mise en charge des implants dentaires.


Certaines personnes peuvent être capables de recevoir immédiatement des dents artificielles fixées aux implants dentaires plutôt que d’attendre plusieurs mois, mais il est nécessaire d’effectuer de plus amples recherches pour en être sûr. Lorsque les personnes ont des implants dentaires en bouche, ils attendent plusieurs mois la cicatrisation de l’os autour de l’implant avant que les dents artificielles ne s’y fixent (ils reçoivent en attendant des appareils amovibles). Si les dents artificielles pouvaient être solidarisées à l’implant immédiatement, les personnes seraient capables de mastiquer confortablement le jour même ou au bout de quelques semaines. Cette revue systématique a trouvé quelques éléments de preuve issus d’études montrant que la mise en charge immédiate ou précoce de la dent artificielle sur l’implant pourrait avoir un résultat légèrement lus faible que le traitement conventionnel (ceux obtenus après une attente de plusieurs mois). Cependant, il est possible de réussir une mise en charge immédiate ou précoce des implants après leur mise en place chez les patients sélectionnés, bien que tous les cliniciens n’obtiennent pas d’aussi bons résultats.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Esposito M, Grusovin MG, Willings M, Coulthard P, Worthington HV. Interventions for replacing missing teeth: different times for loading dental implants. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 2. Art. No.: CD003878. DOI: 10.1002/14651858.CD003878.pub3. This version first published online: January 20. 2003 Last assessed as up-to-date: October 31. 2008

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
Afin de diminuer le risque d’échec implantaire, les implants dentaires ostéointégrés sont traditionnellement laissés non chargés pendant la période de cicatrisation. Durant cette période, des prothèses amovibles sont utilisées, mais de nombreux patients trouvent ces prothèses transitoires plutôt inconfortables, et il serait bénéfique de réduire la période de cicatrisation sans compromettre les succès implantaire. De nos jours, des implants mis en charge immédiatement ou précocement sont couramment posés sur des mandibules à l’os de bonne qualité. Il serait utile de savoir s’il y a une différence dans les taux de succès entre les implants mis en charge immédiatement ou précocement, comparativement à une mise en charge conventionnelle.
Objectifs
Evaluer l’efficacité de la mise en place d’implants de manière immédiate (dans la semaine) précoce (entre une semaine et 2 mois) ou conventionnelle (après 2 mois) ainsi que la mise en charge occlusale immédiate versus mise en charge non occlusale durant la phase de cicatrisation osseuse.
Stratégie de recherche
La recherche a porté sur les bases de données The Cochrane Oral Health Group's Trials Register, The Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE. Plusieurs périodiques dentaires ont été manuellement recherchés. Les auteurs des essais cliniques identifiés, un groupe de discussion internet et 55 compagnies de fabrication d’implants ont aussi été contactés pour trouver des essais cliniques randomisés non publiés. La dernière recherche électronique date du 4 Juin 2008.
Critères de sélection
Tous les essais cliniques randomisés portant sur des implants traditionnels oraux ostéointégrés avec un suivi de 4 mois à un an, comparant les mêmes implants traditionnels oraux ostéointégrés mis en charge immédiatement, précocement ou traditionnellement avec ou sans mise en charge occlusale. Les critères de jugement sont : échec prothétique, échec implantaire, modification des niveaux radiologiques de l’os marginal.
Recueil des données et analyse
Les données ont été extraites de façon indépendante, en double, par deux auteurs de la revue. Les auteurs des études originales ont été contactés pour donner des détails concernant la randomisation et les perdus de vue, et une analyse qualitative a été effectuée. Les recommandations statistiques du Cochrane Oral Health Group ont été suivies.
Résultats principaux
30 essais cliniques randomisés ont été identifiés et 22 essais ont inclus 976 participants au total. 12 essais cliniques ont comparé une mise en charge immédiate versus traditionnelle, 3 essais ont comparé une mise en charge précoce versus traditionnelle, 6 la mise en charge immédiate versus précoce, et une étude la mise en charge occlusale versus non occlusale. A l’échelle du patient (plutôt qu’à celle de l’implant), il n’y a pas de différences statistiquement significative pour n’importe quelle de ces méta analyses.
Conclusions des auteurs
Il est possible d’effectuer la mise en charge immédiate ou précoce des implants, avec succès sur des patients sélectionnés, bien que tous les cliniciens n’obtiennent pas des résultats optimaux. Il reste encore des interrogations sur le bénéfice d’avoir des contacts occlusaux durant la phase d’ostéo intégration. La mode suggère que la mise en charge immédiate des implants échoue plus souvent que lors d’une mise en charge conventionnelle, mais moins que lors d’une mise en charge précoce. Si le clinicien voulait mettre en charge les implants précocement, il serait judicieux de les mettre en charge immédiatement (dans la semaine) plutôt que d’attendre 1 à 2 mois. Un haut degré de stabilité primaire de l’implant (importante valeur du torque à l’insertion) semble être l’un des pré requis à une mise en charge immédiate/précoce réussie. Des essais cliniques randomisés supplémentaires sont nécessaires. Ces essais devraient être mis en forme conformément aux recommandations CONSORT (http://www.consort-statement.org/).
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:23