Get the Flash Player to see this player.
Interventions pour la prise en charge des fentes palatines sous-muqueuses PDF Imprimer Envoyer


Interventions pour la prise en charge des fentes palatines sous-muqueuses

Nasser M, Fedorowicz Z, Newton T, Nouri M

Résumé en langue simplifiée

Interventions pour la prise en charge des fentes palatines sous-muqueuses.


La fente palatine (caractérisée par une séparation au niveau du palais) est une anomalie congénitale commune, qui touche environ une personne sur 600. La fente palatine sous-muqueuse (FPSM) constitue une sous-catégorie de fente palatine et la plupart des individus atteints ne décrivent aucun symptôme. Toutefois, certains individus atteints de fente palatine sous-muqueuse présentent des problèmes d'élocution tels qu'une voix très nasalisée et peuvent recourir à la chirurgie. Nous n'avons trouvé qu'une seule étude évaluant une technique chirurgicale peu courante, appelée palatopharyngoplastie à incision minimale, comparativement à la même technique effectuée simultanément avec un lambeau pharyngé ou pharyngoplastie sphinctérienne. Cet essai clinique apporte quelques faibles éléments de preuve en faveur d'une absence de différence significative entre ces deux techniques. Par ailleurs, l'essai clinique n'a pas reporté d'évènements indésirables.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Nasser M, Fedorowicz Z, Newton T, Nouri M. Interventions for the management of submucous cleft palate. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 1. Art. No.: CD006703. DOI: 10.1002/14651858.CD006703.pub2. This version first published online: January 23. 2008

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
La fente palatine sous-muqueuse (FPSM) est une malformation congénitale commune du palais mou qui peut entraîner une insuffisance vélo-pharyngée (IVP), qui peut à son tour affecter la qualité et l'intelligibilité de l'élocution. Les techniques chirurgicales, dont on peut avoir recours pour reconstruire ces défauts anatomiques et structurels et ainsi corriger l'insuffisance vélo-pharyngée, comprennent la réparation palatine et des procédures qui modifient les insertions musculaires du palais mou.
Objectifs
Fournir des éléments de preuve vis-à-vis de l'efficacité des interventions chirurgicales pour le traitement de l'insuffisance vélo-pharyngée et de l'amélioration de l'élocution chez les patients atteints de fente palatine sous-muqueuse.
Stratégie de recherche
Les bases de données recherchées sont: Cochrane Oral Health Group Trials Register (jusqu'au 21 Décembre 2006); Cochrane Developmental, Psychosocial and Learning Problems Group Trials Register (jusqu'au 12 Mars 2007); Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2006, Issue 4); MEDLINE (de 1966 au 21 Décembre 2006); EMBASE (de 1980 au 21 Décembre 2006); et CINAHL, ERIC, PsycINFO (jusqu'au 7 Mars 2007).
Critères de sélection
Essais cliniques randomisés comparant les interventions chirurgicales visant à corriger l'insuffisance vélo-pharyngée dans les cas de fente palatine sous-muqueuse.
Recueil des données et analyse
Nous avons recueilli que peu de données à partir d'un essai clinique, écartant la possibilité de regrouper des données, ainsi seul un résumé descriptif est présenté.
Résultats principaux
Cette revue systématique a inclut un essai clinique, impliquant 72 sujets âgés de 4 à 7 ans, atteints de fente palatine sous-muqueuse associée à une insuffisance vélo-pharyngée. L'essai clinique inclus a comparé une palatopharyngoplastie à incision minimale (PPIM) à une PPIM avec une chirurgie vélo-pharyngée additionnelle, avec soit un lambeau pharyngé, soit une pharyngoplastie sphinctérienne. L'essai clinique ne fournit pas d'information relative à l'évaluation post-opératoire de l'élocution, très peu de données relatives à des évaluations instrumentales, et aucun élément sur les apnées obstructives du sommeil ou autre effet indésirable post-opératoire. La fermeture complète a été obtenue pour 32 (86%) des participants du groupe PIMM et pour 31 (89%) des participants du groupe avec intervention additionnelle (p>0.05). Après élimination de l'analyse des 9 patients présentant une insuffisance vélo-pharyngée résiduelle, la taille de l'espace en post-opératoire était de 7.4+/- 3.2% dans le groupe PIMM et 8+/-4.1% dans le groupe avec intervention additionnelle (p>0.05).
Conclusions des auteurs
L'essai clinique apporte quelques faibles éléments de preuve en faveur d'une absence de différence significative vis-à-vis de l'efficacité de la palatopharyngoplastie à incision minimale versus la même procédure complétée simultanément par un lambeau pharyngé ou une pharyngoplastie sphinctérienne, pour le traitement de l'insuffisance vélo-pharyngée associée à une fente palatine sous-muqueuse.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:19