Get the Flash Player to see this player.

Plaques résorbables versus plaques en titane pour la chirurgie orthognatique PDF Imprimer Envoyer
2.9/5 (12 votes)


Plaques résorbables versus plaques en titane pour la chirurgie orthognatique

Fedorowicz Z, Nasser M, Newton T, Oliver R

Résumé en langue simplifiée

Plaques résorbables versus plaques en titane pour la chirurgie orthognatique.


Une sous ou sur croissance de l’une ou l’autre des mâchoires peut mener à une réduction de la fonction et à une apparence faciale peu attirante. Le traitement des cas sévères peut nécessiter une combinaison d’appareillage orthodontique et de chirurgie orthognatique. Après chirurgie, l’os coupé nécessite une immobilisation pour assurer une cicatrisation optimale. Des plaques de titane pour la fixation sont reconnues comme un gold standard, mais des développements dans le domaine des biomatériaux ont conduit à l’augmentation de l’usage des plaques bio-résorbables ou de vis pour la chirurgie orthognatique. L’utilisation de plaques résorbables pour la fixation des os de la face devrait amener à une diminution d’opérations ultérieures visant à retirer ces plaques métalliques. Cependant bien que les plaques résorbables offrent certains avantages par rapport aux métalliques, des interrogations subsistent à propos de la stabilité de leur fixation, de la durée du temps requis pour leur résorption, des possibilités de réactions au corps étranger et de certaines difficultés techniques rencontrées avec les plaques résorbables. Les auteurs de cette revue systématique ont identifié un nombre limité d’essais cliniques randomisés, ne tenant compte que de peu des variables présentées, et ne donnant que peu d’éléments de preuve sur l’efficacité des systèmes de plaques résorbables pour la chirurgie orthognatique. Les auteurs de cette revue systématique ont conclu que des recherches futures devraient avoir pour but de fournir des preuves pour aider à la prise de décision, pour savoir si des systèmes de plaques résorbables sont aussi efficaces que des systèmes métallique. De tels futurs essais cliniques randomisés devraient être bien conçus et présentés selon les spécifications Consolidated Standards of Reporting Trials (CONSORT) (http://www.consort-statement.org).

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Dorri M, Nasser M, Oliver R. Resorbable versus titanium plates for facial fractures. Cochrane Database of Systematic Reviews 2009, Issue 1. Art. No.: CD007158. DOI: 10.1002/14651858.CD007158.pub2 This version first published online: January 21. 2009

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
La reconnaissance de certaines limites des plaques de titane et des vis utilisées pour la fixation de l'os a conduit au développement de plaques manufacturées à base de matériaux bio-résorbables. Cependant bien que les plaques résorbables offrent certains avantages par rapport aux métalliques, des interrogations subsistent à propos de la stabilité de leur fixation, de la durée du temps requis pour leur résorption et des possibilités de réactions au corps étranger.
Objectifs
Comparer l’efficacité des systèmes de fixation bio-résorbables avec les systèmes titane utilisés durant la chirurgie orthognatique.
Stratégie de recherche
Nous avons recherché dans les bases de données suivantes : Cochrane Oral Health Group Trials Register (au 26 Janvier 2006), la Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2005, Issue 4), MEDLINE (sans filtre) (de 1966 au 26 Janvier 2006), et EMBASE (sans filtre) (de 1980 au 26 Janvier 2006).
Critères de sélection
Essais cliniques randomisés comparant les systèmes de fixation titane versus résorbable utilisés pour la chirurgie orthognatique.
Recueil des données et analyse
L’hétérogénéité clinique entre les essais cliniques inclus a écarté la mise en commun des données, et seulement un résumé descriptif est présenté.
Résultats principaux
Cette revue systématique a inclus 2 essais cliniques, mettant en jeu 103 participants, 1 comparant plaque titane versus plaque résorbable et vis, et l’autre titane versus vis résorbables. Les deux ne mettent en jeu que des données limitées pour l’objectif principal de cette étude. Tous les patients d’une des deux études souffrent de gènes légères à modérées en post-opératoire avec aucune différence statistiquement significative entre les deux groupes de plaque aux différents temps de suivi. Les scores moyens de satisfaction des patients s’étalent de 7,43 à 8,63 (échelle de 0 à 10) avec aucune différence statistiquement significative entre les deux groupes durant le suivi. Des effets secondaires ont été rapportés dans une étude. 2 expositions de plaques dans chaque groupe se sont produites durant le troisième et le neuvième mois. Les expositions de plaques se sont produites dans la région du maxillaire postérieur, sauf pour une plaque de titane, puisqu’elle s’est produite dans la région prémolaire mandibulaire. Les causes connues de l’infection sont associées à des pertes de vis et à des déhiscences avec aucune différence statistiquement significative dans les taux d’infection entre titane (3/196) et plaques résorbables (3/165) p = 0,85 (publiés à p = 0,67).
Conclusions des auteurs
Cette revue systématique montre qu'il ne semble pas y avoir de différences statistiquement significatives dans les gènes post-opératoires, le niveau de satisfaction du patient, l’exposition de plaques, l’infection pour les plaques et la fixation des vis en utilisant soit du titane soit des matériaux résorbables en chirurgie orthognatique.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:27