Get the Flash Player to see this player.

Fréquences de rappel pour la santé dentaire dans le cadre des soins courants PDF Imprimer Envoyer
1.0/5 (2 votes)


Fréquences de rappel pour la santé dentaire dans le cadre des soins courants

Beirne PV, Clarkson JE, Worthington HV

Résumé en langue simplifiée

Fréquences de rappel pour la santé dentaire dans le cadre des soins courants.


Les effets de la santé dentaire et l’impact économique de l’altération de la fréquence de rappel entre les bilans dentaires (intervalle de temps entre un bilan dentaire et le suivant) ne sont pas clairs. Les praticiens de nombreux pays pratiquant les soins courants recommandent traditionnellement aux patients des bilans dentaires tous les 6 mois. Seulement un seul essai clinique randomisé satisfait aux critères d’éligibilité de cette revue systématique. A cause de la qualité et de la quantité limitée de preuves valables, aucune conclusion ne peut être portée en regard du bénéfice ou des effets néfastes de la variation de la fréquence de rappel entre les bilans dentaires. Les preuves sont insuffisantes pour approuver ou réfuter la pratique consistant à encourager les patients à prendre rendez-vous pour des bilans tous les 6 mois.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Beirne PV, Clarkson JE, Worthington HV. Recall intervals for oral health in primary care patients. Cochrane Database of Systematic Reviews 2007, Issue 4. Art. No.: CD004346. DOI: 10.1002/14651858.CD004346.pub3. This version first published online: April 20. 2005 Last assessed as up-to-date: August 10. 2007

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
La fréquence avec laquelle les patients devraient consulter pour un bilan dentaire et les effets potentiels sur la santé buccale de fréquences de rappel altérées entre les bilans sont des sujets débattus sur le plan international depuis trente ans. Bien que les recommandations pour les intervalles optimaux de rappel varient suivant les pays et les systèmes de prise en charge en soin dentaire, des bilans tous les 6 mois ont été préconisés par les praticiens en dentisterie générale dans de nombreux pays développés.
Objectifs
Déterminer les bénéfices et les effets néfastes des différents intervalles de temps fixes (par exemple 6 mois versus 12 mois) pour les différents types de bilans dentaires : - Examen clinique seulement - Examen clinique plus détartrage et polissage - Examen clinique plus conseils de prévention - Examen clinique plus conseils de prévention plus détartrage et polissage Déterminer les bénéfices relatifs et les effets néfastes de toutes ces méthodes de bilan dentaire avec le même intervalle de temps fixe Comparer les effets bénéfiques et néfastes des intervalles de rappel en se basant sur l’évaluation clinique du risque de la maladie chez les patients avec des intervalles de rappel fixes Comparer les effets bénéfiques et néfastes d’un système sans intervalle de rappel, fonctionnant selon le mode de service au patient (ce qui peut être symptomatique) avec des fréquences de rappel fixes.
Stratégie de recherche
Nous avons cherché dans le Cochrane Oral Health Group Trials Register, le Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE et EMBASE. Les bibliographies des articles pertinents ont été analysées et les auteurs de certains articles contactés pour identifier d’autres essais cliniques et obtenir des informations additionnelles. Date des recherches les plus récentes : 5 Mars 2007.
Critères de sélection
Les essais cliniques ont été sélectionnés s’ils correspondaient aux critères suivants : Design : allocation randomisée des participants Participants : tous les enfants et adultes recevant des soins de base sans tenir compte de leur niveau de risque pour les maladies buccales Interventions : intervalles de rappel pour les différents types de bilan dentaire - Examen clinique seulement - Examen clinique plus détartrage et polissage - Examen clinique plus conseils préventifs - Examen clinique plus conseils préventifs plus détartrage et polissage - Pas d’intervalle de rappel/selon les besoins du patient (ce qui peut être symptomatique) - Intervalles de rappel basées sur l’évaluation clinique du risque Variables: statut clinique pour les caries dentaires (incluant mais ne s’y limitant pas, les moyennes des indices cao/CAO, caof/CAOF, l’augmentation des caries, les dents obturées (restaurations de substitution par exemple), lésions carieuses précoces arrêtées ou inversées. Maladie parodontale : incluant, mais ne s’y limitant pas, plaque, tartre, gingivite, parodontite, changement dans les profondeurs de poche, niveau d’attachement Muqueuses buccales : présence ou absence de lésions de la muqueuse, lésions malignes potentielles, lésions cancéreuses, taille et stade des lésions cancéreuses au diagnostic. Enfin les données suivantes seront considérées lorsqu’elle seront présentes : variables relatives au patient, variable coût économique, autres variables comme l’amélioration dans l’attitude et dans la connaissance de l’hygiène buccale, les douleurs, des changements dans les habitudes alimentaires ainsi que tout autre changement dans les comportements liés à la santé
Recueil des données et analyse
Les informations concernant la méthode, les participants, les interventions, les mesures des variables et les résultats ont été extraits de manière indépendante, en double, par les 2 auteurs de la revue systématique. Les auteurs ont été contactés, lorsque cela s’est avéré nécessaire et possible, pour de plus amples détails à propos de la conception de l’étude et pour clarifier certaines données. Une évaluation qualitative des études incluses a été menée. Les recommandations statistiques de la Collaboration Cochrane ont été suivies.
Résultats principaux
Une seule étude seulement (avec 188 participants) a été incluse dans cette revue systématique même si elle a été évaluée comme à haut risque de biais. Cette étude ne donne que peu de données sur les variables caries dentaires (variation du caof/CAOF) ainsi que sur le coût économique (temps mesuré pour les examens et traitement).
Conclusions des auteurs
Les preuves provenant des essais cliniques randomisés sont insuffisantes pour esquisser la moindre conclusion quant au bénéfice potentiel et aux effets néfastes de la modification de la période de latence entre les bilans dentaires. Les preuves sont insuffisantes pour supporter ou non la pratique visant à encourager les patients à prendre rendez-vous pour des bilans dentaires à 6 mois d’intervalle. Il est important que des essais cliniques de haute qualité soient menés dans le but de compléter les objectifs de cette revue systématique pour les variables listées précédemment.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:43