Get the Flash Player to see this player.

Thérapie par l’ozone pour le traitement de la carie dentaire PDF Imprimer Envoyer
1.1/5 (19 votes)


Thérapie par l’ozone pour le traitement de la carie dentaire

Rickard GD, Richardson RJ, Johnson TM, McColl DC, Hooper L

Résumé en langue simplifiée

Thérapie par l’ozone pour le traitement de la carie dentaire.


Il n’y a pas de preuves que la thérapie par l’ozone puisse renverser ou stopper le processus carieux. La carie dentaire peut être douloureuse, coûteuse à traiter et peut conduire à la perte des dents. Il a été suggéré que le traitement de la carie dentaire à l’ozone pourrait renverser ou stopper le processus carieux. Cette revue systématique d’articles n’a trouvé aucune preuve tangible que l’ozone soit capable de renverser ou stopper la progression de la carie. Une recherche de meilleure qualité est nécessaire pour démontrer si cela marche ou non. L’ozone ne devrait pas être considéré comme une alternative aux méthodes courantes de traitement de la pratique dentaire.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Rickard GD, Richardson RJ, Johnson TM, McColl DC, Hooper L. Ozone therapy for the treatment of dental caries. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 3. Art. No.: CD004153. DOI: 10.1002/14651858.CD004153.pub2 This version first published online: July 19. 2004

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
La carie dentaire est une maladie d’origine bactérienne caractérisée par la déminéralisation des surfaces dentaires, pouvant conduire à la cavitation, à l’inconfort, la douleur et éventuellement la perte dentaire. L’ozone est toxique pour certaines bactéries in vitro, et il a été suggéré que l’apport d’ozone à l’intérieur d’une lésion dentaire pourrait réduire le nombre de bactéries cariogènes. Ceci pourrait éventuellement arrêter la progression de la lésion et pourrait, en présence de fluor, peut-être permettre sa reminéralisation. Ceci pourrait donc à terme retarder ou prévenir le besoin en soins conservateurs traditionnels par fraisage et obturation.
Objectifs
Evaluer si l’ozone est efficace dans l’arrêt ou le renversement de la progression de la carie dentaire.
Stratégie de recherche
Nous avons recherché dans la Cochrane Oral Health Group’s Trials Register (jusqu’au 7 Novembre 2003) ; Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library Issue 3, 2003) ; MEDLINE et PREMEDLINE (OVID, 1966 à Novembre 2003) ; EMBASE (OVID, 1980 à Novembre 2003) ; CINAHL (OVID, 1982 à Novembre 2003) ; AMED (OVID, 1985 à Novembre 2003). Nous avons cherché de manière manuelle dans Quintessence jusqu’en 2002 et KaVo, entreprise commercialisant l’appareil HealOzone, a été contacté, pour obtenir des informations additionnelles sur des essais cliniques publiés ou non.
Critères de sélection
L’inclusion a été évaluée de manière indépendante par au moins 2 reviewers. Les essais cliniques n’ont été inclus qu’uniquement s’ils correspondaient aux critères suivants: - Randomisation dans un essai clinique, - Une seule surface accessible à l’application de l’ozone dans une carie dentaire in vivo, - Méthode d’attribution des groupes claire, - Application de l’ozone sur les lésions dans le groupe intervention, - Aucune application de l’ozone dans le groupe témoin, - Variables mesurées après au moins 6 mois.
Recueil des données et analyse
Les reviewers ont extrait de manière indépendante et en double les informations. La pauvreté en données comparables n’a pas permis une mise en commun analytique des études incluses.
Résultats principaux
3 essais cliniques ont été inclus avec un total combiné de 432 lésions randomisées (137 participants). 42 articles de conférence, résumés et posters ont été exclus (d’un nombre d’études inconnu). Le risque de biais est apparu important. Les analyses de ces trois études ont été conduites au niveau de la lésion, qui n’est pas indépendante de la personne, pour cette raison la mise en commun n’était ni appropriée, ni même susceptible d’être tentée. Les études individuelles ont montré des effets inconstants de l’ozone sur les caries, à travers des mesures très différentes de progression de la carie ou de régression. Peu d’objectifs secondaires ont été rapportés, mais 1 étude a rapporté une absence d’effets indésirables.
Conclusions des auteurs
Vu le risque élevé de biais dans les études disponibles et le manque de constance entre les différentes mesures des variables, il n’y a aucune preuve fiable que l’application du gaz d’ozone dans les surfaces des dents cariées puisse stopper ou renverser le processus carieux. Il y a un besoin fondamental en preuves supplémentaires de rigueur et qualité appropriées avant que l’utilisation de l’ozone puisse être acceptée dans la pratique dentaire courante des soins fondamentaux ou puisse être considérée comme une alternative viable aux méthodes courantes pour la prise en charge et le traitement des caries dentaires.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:45