Get the Flash Player to see this player.

Interventions pour le traitement de la leucoplasie buccale PDF Imprimer Envoyer
3.2/5 (21 votes)


Interventions pour le traitement de la leucoplasie buccale

Lodi G, Sardella A, Bez C, Demarosi F, Carrassi A

Résumé en langue simplifiée

Interventions pour le traitement de la leucoplasie buccale.


Aucune preuve provenant d’essais cliniques pour montrer comment prévenir la leucoplasie buccale devenant maligne. La leucoplasie orale se traduit par des taches blanches épaisses formées dans la paroi de la bouche, ne pouvant pas être enlevées par frottement. La leucoplasie est une lésion qui devient parfois cancéreuse (une tumeur qui envahit et détruit les tissus, puis s’étend vers d’autres tissus). La prévention de ce changement est critique puisque les taux de survie à plus de 5 ans après diagnostic, avec un cancer oral sont bas. Des médicaments, chirurgie et autres thérapies ont été essayés. Cette revue systématique a comparé différents médicaments telle que le bleomycine, des suppléments en vitamine A et bêta-carotène et ainsi que certains mélanges de thé. Il n’y a aucune preuve pour montrer les effets de ces traitements. Plus de recherches sont nécessaires.

This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Lodi G, Sardella A, Bez C, Demarosi F, Carrassi A. Interventions for treating oral leukoplakia. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 4. Art. No.: CD001829. DOI: 10.1002/14651858.CD001829.pub3. This version first published online: October 23. 2001 Last assessed as up-to-date: July 04. 2006

Date de traduction : 01/01/09

Résumé
Contexte
La leucoplasie orale est une lésion buccale relativement commune qui dans une petite mais significative proportion de cas peut se transformer en un cancer puisque la plupart des leucoplasies sont asymptomatiques. L’objectif principal de traitement devrait être de prévenir un telle transformation maligne.
Objectifs
Evaluer l’efficacité, la sûreté et l’acceptabilité des traitements pour la leucoplasie.
Stratégie de recherche
Les bases de données suivantes ont été interrogées pour des articles pertinents: Cochrane Oral Health Group’s Trials Register (jusqu’en Avril 2006), CENTRAL (The Cochrane Library 2006, Issue 1), MEDLINE (de 1966 à Décembre 2005), EMBASE (de 1980 à Décembre 2005). Une recherche manuelle a été entreprise pour les journaux principaux de médecine buccale. Les références des études incluses ainsi que les revues ont été analysées. Les experts en médecine buccale ont été contactés à travers une liste de mailing européen (EURORALMED).
Critères de sélection
Les essais cliniques randomisés recrutant des patients avec un diagnostic de leucoplasie orale ont été inclus. N’importe quel traitement chirurgical ou médical a été inclus. Le critère de jugement principal considéré est la transformation maligne de la leucoplasie. Les autres critères pris en compte sont la résolution clinique, les modifications histologiques et la fréquence des effets secondaires.
Recueil des données et analyse
Les données ont été collectées en utilisant une feuille spécifique d’extraction. La transformation maligne, démontrée par un examen histopathologique, a été le critère de jugement principal considéré. Les variables secondaires sont la résolution clinique et les changements de la sévérité de la dysplasie. La validité des études incluses a été évaluée par 2 reviewers sur la base d’une méthode d’attribution dans les groupes, de l’aveugle de l’étude et de la perte des sujets. Les données ont été analysées par calcul d’un RR. Lorsque des données valides et pertinentes ont été collectées, une méta-analyse des données a été entreprise.
Résultats principaux
La possible efficacité des interventions chirurgicales comme la thérapie par laser et la cryothérapie, n’a jamais été étudiée via essais cliniques randomisés traitement/placebo. 25 essais cliniques randomisés éligibles avec interventions non chirurgicales ont été identifiés. 11 ont été exclus pour différentes raisons, 5 étaient des études en cours de réalisation, restent 9 études à inclure dans la revue systématique (501 patients). Deux études ont été considérées à bas risque de biais, 6 à risque modéré de biais et une à haut risque. Vitamine A et rétinoïdes ont été testés par 5 essais cliniques randomisés, 2 études pour les béta-carotènes et les caroténoïdes, les autres médicaments testés étaient la bleomycine (1 étude), le mélange de thé (1 étude) et le ketorolac (1 étude). 1 étude a testé 2 traitements. La transformation maligne n’a été enregistrée que dans juste deux études : aucun des traitements testés n’a montré un bénéfice en comparaison avec un placebo. Le traitement à base de béta-carotène, lycopène et vitamine A ou rétinoïdes a été associé à des taux significatifs de résolution clinique, lorsque on le compare à aucun traitement ou à un placebo. Chaque fois qu’il a été rapporté, un taux élevé de rechute a été souvent observé. Les effets secondaires, de sévérité variable, ont été souvent décrits, cependant les traitements ont été souvent bien acceptés par les patients, puisque les taux de perdus de vue étaient similaires entre les groupes traitement et témoin.
Conclusions des auteurs
A cette date il n’y a aucune preuve de l’efficacité du traitement de la leucoplasie dans la prévention de sa transformation maligne. Les traitements devraient être efficaces dans la résolution de la lésion, cependant les rechutes et les effets secondaires sont fréquents.
Mise à jour le Samedi, 30 Mai 2009 14:33