Get the Flash Player to see this player.

Accueil » Caries dentaires

Caries dentaires

Résultats 1 - 10 de 23

Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Dispositifs de relargage lent de fluor pour le contrôle des caries dentaires Bonner BC, Clarkson JE, Dobbyn L, Khanna S Résumé en langue simplifiée Dispositifs de relargage lent de fluor pour le contrôle des caries dentaires. Des grains de verre à dissolution lente pour le relargage de fluor pourraient aider à réduire la carie dentaire s’ils sont maintenus en bouche suffisamment de temps mais la conservation des grains est un problème. Cette revue systématique conclut que les dispositifs à relargage lent de fluor ont le potentiel de protéger de la carie dentaire s’ils peuvent être gardés en place dans la bouche pendant 2 ans. La preuve est considérée comme faible et non fiable : dans une seule étude une réduction de 0,72 de la moyenne de l’indice carieux (évalué par le nombre de dents cariées, obturées ou manquantes) a été rapportée (l’indice CAO dans le groupe traitement est de 0,19 par rapport au groupe contrôle dans lequel il est de 0,91). Cependant cette analyse exclut 52% des participants disponibles car les grains ont été délogés. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Bonner BC, Clarkson JE, Dobbyn L, Khanna S. Slow-release fluoride devices for the control of dental decay. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 4. Art. No.: CD005101. DOI: 10.1002/14651858.CD005101.pub2. This version first published online: October 18. 2006 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte Des dispositifs de relargage lent de fluor ont été rapportés comme étant une méthode potentiellement bonne d’un point de vue rapport coût/efficacité pour réduire la carie dentaire chez les personnes à haut risque carieux. Objectifs Evaluer l’efficacité des différents dispositifs de relargage lent de fluor sur la prévention, l’arrêt ou l’inversion de la progression des lésions carieuses sur toutes les surfaces dentaires à type de dents déciduales ou permanentes. Stratégie de recherche Nous avons cherché jusqu’en février 2005 dans de nombreuses bases de données électroniques (Cochrane Oral Health Group’s Trials Register, CENTRAL, MEDLINE, EMBASE), dans les bibliographies des essais cliniques randomisés, dans les articles de revues, manuels scolaires et méta-analyses. Des lettres ont été envoyées aux auteurs des essais identifiés pour leur demander des éclaircissements ainsi que des recherches non publiées ou en cours. Une recherche manuelle sur les journaux pertinents a été menée pour obtenir des compte-rendus plus récents que ceux disponibles dans les bases de données. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou semi randomisés comparant les dispositifs de relargage lent de fluor avec un traitement fluoré alternatif, un placebo ou aucune intervention, quel que soit l’âge dans les groupes. Les mesures des objectifs principaux recherchés sont changées en nombre de dents ou faces cariées, manquantes ou obturées. (CAO/CAOF pour les dents permanentes et cao/caof dans la dentition primaire). On considère également la progression des lésions carieuses à travers l’émail et la dentine. Recueil des données et analyse Les résumés de tous les rapports identifiés ont été considérés de manière indépendante par 2 auteurs de revue et les rapports complets obtenus pour tous les articles pertinents pour permettre d’obtenir plus de renseignements quant à la pertinence et la validité de ceux-ci. L’extraction des données et l’évaluation qualitative ont été conduites de manière indépendante par respectivement 2 ou 3 auteurs de revue, avec un arbitrage par un quatrième. Quand une incertitude persistait, les auteurs ont été contactés pour obtenir des informations additionnelles. Résultats principaux Seulement une étude mettant en jeu 174 enfants au maximum correspondait aux critères d’inclusion de cette revue. Bien que 132 enfants étaient encore inclus à l’achèvement de l’étude au bout de 2 ans, l’examen et l’analyse statistique a été réalisée sur seulement 63 enfants chez qui les grains étaient encore en place. 31 d’entre eux étaient dans le groupe d’intervention et 32 dans le groupe témoin. Parmi ces 63 enfants, l’indice carieux était statistiquement et significativement inférieur dans le groupe intervention par rapport au groupe placebo. (Différence moyenne : CAO -0,72 avec IC 95% -1,23 à -0,21 et CAOF -1,52 avec IC 95% -2,68 à -0,36). Conclusions des auteurs Il y a une preuve d’un effet inhibiteur des grains de verre à relargage lent de fluor sur les caries. Cette preuve est cependant faible et non fiable car les résultats obtenus provenaient de patients sélectionnés sur la base de la rétentivité des grains plutôt que sur la base d’une analyse en intention de traiter.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 3099 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Sealants pour les puits et fissures versus vernis fluorés dans la prévention des caries dentaires chez les enfants et les adolescents Hiiri A, Ahovuo-Saloranta A, Nordblad A, Mäkelä M Résumé en langue simplifiée Sealants pour les puits et fissures versus vernis fluorés dans la prévention des caries dentaires chez les enfants et les adolescents. Les sealants dentaires réduisent plus la carie dentaire dans les sillons des dents postérieures chez les enfants que l’application d’un vernis fluoré mais le nombre d’études en faveur de cette thèse reste très bas. Les sealants sont des revêtements appliqués par le chirurgien dentiste ou par un autre professionnel du soin dentaire sur les sillons des dents postérieures. Les vernis fluorés sont des pâtes adhésives professionnellement appliquées sur les dents à une fréquence de 2 à 4 fois par an. Cette revue systématique a trouvé que les sealants dentaires réduisent plus la prévalence de la carie dentaire dans les sillons des dents permanentes que les vernis fluorés. Cependant des recherches plus importantes et de meilleure qualité sont nécessaires pour quantifier la différence d’efficacité entre sealants et vernis fluorés sur les puits et fissures. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Hiiri A, Ahovuo-Saloranta A, Nordblad A, Mäkelä M. Pit and fissure sealants versus fluoride varnishes for preventing dental decay in children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2006, Issue 4. Art. No.: CD003067. DOI: 10.1002/14651858.CD003067.pub2. This version first published online: October 18. 2006 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte La majorité de l’augmentation détectée de la carie dentaire reste confinée aux zones des puits et fissures des premières molaires. L’application de sealants sur les puits et les fissures et de topiques fluorés sont des procédures largement utilisées dans la prévention carieuse, et leur efficacité a été prouvée par des revues systématiques. Objectifs L’objectif de cette revue systématique était de comparer l’efficacité des sealants de puits et fissures avec les vernis fluorés dans la prévention de la carie dentaire sur les surfaces occlusales. Stratégie de recherche La recherche électronique a été réalisée sur les bases de données suivantes : Cochrane Oral Health Group’s Trials Register (dernière mise à jour Novembre 2005), Cochrane Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library 2005, Issue 4), MEDLINE (de 1966 à Décembre 2005), EMBASE (de 1974 à Novembre 2004), SIGLE (de 1976 à Décembre 2004), SCISEARCH, CAplus, INSPEC, JICST-EPLUS, NTIS, PASCAL (dernière mise à jour Novembre 2005). Les bibliographies, provenant des articles conformes aux critères d’inclusion de cette revue systématique et des articles de revue provenant de la recherche MEDLINE, ont été analysées pour trouver des articles additionnels pertinents. Les résumés des conférences, publiés dans des livres ou des journaux, et trouvés par recherche manuelle par le Cochrane Oral Health Group, ont également été inclus. Critères de sélection Les critères de sélection pour la sélection des études ont été : - Etudes à conception d’allocation randomisée ou semi randomisée, - Sealants versus vernis fluoré ou sealants et vernis fluoré combinés versus vernis fluoré seul, - Etudes incluant des renseignements sur les caries des faces occlusales des molaires permanentes, - Sujets de moins de 20 ans. Les études ayant une conception soit en parallèle soit en split-mouth ont été acceptées. Le critère de jugement principal était l’augmentation du nombre de surfaces occlusales cariées sur prémolaires et molaires. Les études ont été exclues si les sealants et vernis fluorés n’étaient pas comparés entre eux. Recueil des données et analyse Deux auteurs de revue systématique ont mené les recherches de base, sélectionnant les articles sur la base du titre, des mots-clefs et des résumés, prenant des décisions en ce qui concerne leur éligibilité et les extractions de données. Les mêmes auteurs ont évalué la qualité méthodologique de toutes les études incluses : par exemple via la méthode d’attribution dans les groupes, l’aveugle, et le caractère complet du suivi. Les auteurs des études ont été contactés pour obtenir des informations additionnelles. Les risques relatifs (RR) comme estimation de l’effet, ont été calculés en fonction de l'état carieux ou non des faces dans les groupes, avec l'écart-type approprié et un intervalle de confiance IC à 95%. Aucune donnée n’a pu être combinée ni aucune méta-analyse entreprise à cause de la diversité clinique et méthodologique entre les designs des études. Résultats principaux 4 études ont été éligibles pour l’inclusion dans la revue systématique. Trois des quatre revues systématiques comparaient l’efficacité des sealants avec application d’un vernis fluoré, et une étude comparait l’efficacité des sealants combinés au vernis versus vernis seul. Les résultats de deux études sur les sealants à puits et fissures, ont révélé de manière statistiquement significative, leur supériorité dans l’efficacité, par rapport à l’application d’un vernis fluoré tous les 6 mois, dans la prévention des caries occlusales des premières molaires à 23 mois (RR 0,74, 95% IC 0,58 à 0,95) et à 9 ans de suivi (RR 0,48, 95% IC 0,29 à 0,79). Une de ces études a été classée comme à bas risque de biais, une dans la classe de risque de biais modéré à haut. Une petite étude, de la classe risque de biais modéré à haut, a échoué dans la tentative de trouver une différence statistiquement significative entre sealants et vernis fluoré. 1 étude à bas risque de biais a trouvé une différence statistiquement significative en faveur de la combinaison des sealants et des vernis fluorés comparé simplement au vernis fluoré à 24 mois de suivi avec RR = 0,36 (95% IC 0,21 à 0,61). L’age des enfants dans les études incluses variait de 5 à 9 ans. La méthode d’attribution dans les groupes a été jugée adéquate dans 2 de ces 4 études. Conclusions des auteurs Il existe des preuves de la supériorité des sealants pour les puits et fissures sur le vernis fluoré dans la prévention des caries occlusales. Cependant, il demeure une zone d’ombre sur l’étendue de la différence entre l’efficacité des sealants et des vernis fluorés. Ainsi, une recherche de qualité plus importante est nécessaire. Aucune recommandation pour la pratique clinique ne peut être donné et le bénéfice des sealants et des vernis fluorés devrait être considéré de manière locale et individuelle.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 4509 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Sealants pour les puits et fissures dans la prévention des caries dentaires pour les dents permanentes des enfants et des adolescents Ahovuo-Saloranta A, Hiiri A, Nordblad A, Mäkelä M, Worthington HV Résumé en langue simplifiée Sealants pour les puits et fissures dans la prévention des caries dentaires pour les dents permanentes des enfants et des adolescents. Les enfants qui ont leurs molaires recouvertes par une résine de type sealant sont moins susceptibles aux caries dentaires sur leurs molaires que les enfants sans sealants. Les sealants sont des revêtements appliqués par le dentiste ou par un autre professionnel du soin dentaire sur les sillons des molaires. Ces revêtements sont supposés prévenir la croissance bactérienne qui engendre la carie des sillons des molaires. Cette revue systématique montre qu’après 4,5 ans, les sillons comblés des molaires permanentes des enfants âgés de 5 à 10 ans, ont une réduction de la carie des faces occlusales de 50% par rapport aux dents sans sealants. Une étude avec un suivi plus long (9 ans) montre que seulement 27% des faces avec sealant sont cariées par rapport à 77% des faces sans sealant. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Ahovuo-Saloranta A, Hiiri A, Nordblad A, Mäkelä M, Worthington HV. Pit and fissure sealants for preventing dental decay in the permanent teeth of children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2008, Issue 4. Art. No.: CD001830. DOI: 10.1002/14651858.CD001830.pub3. This version first published online: July 19. 2004 Last assessed as up-to-date: August 04. 2008 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte Bien que les sealants aient démontré leur efficacité dans la prévention carieuse, celle-ci peut être expliquée par la diminution de la prévalence carieuse dans la population. Objectifs L’objectif principal de cette revue systématique était d’évaluer la prévention carieuse des résines sealants pour puits et fissures chez les enfants et les adolescents. Stratégie de recherche Nous avons recherché dans Cochrane Oral Health Group’s Trials Register, Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library, Issue 3, 2007), MEDLINE (jusqu'en Octobre 2007), EMBASE (jusqu'en juin 2007), SCISEARCH, CAplus, INSPEC, NTIS, PASCAL, DARE, NHS EED et HTA (jusqu'en Février 2008). Il n'a pas été appliqué de restriction de langue ou de publications. Critères de sélection Les essais cliniques randomisés ou semi randomisés d’au moins 12 mois de durée, comparant l'application de sealants à la non-application de sealants, ou comparant différentes compositions de sealants entre elles, pour la prévention des caries chez les enfants et adolescents de moins de 20 ans, ont été inclus. Le critère de jugement principal était l’augmentation du nombre de surfaces occlusales cariées sur les prémolaires et molaires. Recueil des données et analyse Deux auteurs de la revue systématique ont indépendamment passé en revue les résultats de la recherche bibliographique, ont extrait les données et ont évalué la qualité des essais cliniques. Les Risques Relatifs (RR) ont été calculés pour estimer les différences entre le groupe intervention et le groupe témoin, et dans les études en bouche divisée pour les différences entre les dents appariées. Les méta-analyses ont été conduites en ayant recours à un modèle à effet aléatoire. Résultats principaux 16 essais cliniques ont été inclus dans cette revue systématique; 7 études ont fourni des données de comparaison "sealant" vs "témoins sans sealant", et 10 études "sealant" vs "sealant". 5 études en bouche divisée (split-mouth) et 1 en groupe parallèle avec des enfants de 5 à 10 ans ont trouvé une différence significative en faveur des sealants de seconde ou troisième génération à base de résine, lorsqu'appliqués sur les premières molaires définitives, comparativement aux témoins sans sealant, avec un RR global de 0.13 (IC 95% 0.09 à 0.20), 0.22 (IC 95% 0.15 à 0.34), 0.30 (IC 95% 0.22 à 0.40), et 0.40 (IC à 95% 0.31 à 0.51) à 12, 24, 36, 48-54 mois de suivi, respectivement. De plus, l'une de ces études, avec un suivi de 9 ans, a trouvé une augmentation significative du nombre de caries dans le groupe témoin, comparativement au groupe sealant à base résine; 27% des faces ayant reçu un sealant se sont cariées contre 77% pour les faces sans sealant. Les résultats des études comparant les différents types de sealants sont contradictoires. Conclusions des auteurs Le recours au scellement des sillons est une procédure recommandable pour le prévention des caries des faces occlusales des molaires permanentes. L'efficacité des sealants est évidente lorsque le risque carieux est élevé, mais il manque des données relatives aux bénéfices relatifs des sealants en fonction des différents risques carieux.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 3956 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Fluor topique (dentifrices, bains de bouche, gels ou vernis) pour la prevention des caries dentaires chez l’enfant et l’adolescent Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A Résumé en langue simplifiée L’utilisation de dentifrices, bains de bouche, gels ou vernis fluorés réduit le risque de caries dentaires chez les enfants et les adolescents. La carie dentaire est douloureuse, coûteuse en traitement et peut causer de sérieux dommages dentaires. Le fluor est un minéral pouvant prévenir l’apparition de la carie. Cette revue a trouvé que les enfants de 5 à 16 ans chez qui on a apporté du fluor sous forme de dentifrices, bains de bouche, gels ou vernis avaient moins de caries, moins de dents manquantes ou obturées, indépendamment de la fluoration de l'eau qu’ils buvaient. Les vernis fluorés doivent avoir un effet plus important mais des recherches supplémentaires de haute qualité sont nécessaires pour savoir de combien ces traitements sont supérieurs et s’ils ont des effets négatifs. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A. Topical fluoride (toothpastes, mouthrinses, gels or varnishes) for preventing dental caries in children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 4. Art. No.: CD002782. DOI: 10.1002/14651858.CD002782. This version first published online: October 20. 2003 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte La thérapie à base de fluor topique sous forme de vernis, gel, bain de bouche ou dentifrice a été largement utilisée pour la prévention de la maladie carieuse depuis les trente dernières années. Objectifs Déterminer l’efficacité et la sureté des gels, vernis, bains de bouche et dentifrices fluorés dans la prévention de la carie dentaire chez les enfants ainsi qu’examiner les facteurs qui peuvent potentiellement modifier leurs effets. Stratégie de recherche Nous avons recherché dans Cochrane Oral Health Group's Trials Register (Mai 2000), CENTRAL (The Cochrane Library Issue 2, 2000), MEDLINE (1966 à Janvier 2000) plus d’autres bases de données. Une recherche manuelle dans les journaux et les bibliographies des articles a été menée. Les fabricants et auteurs sélectionnés ont été contactés. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou semi randomisés avec résultats d’évaluation en aveugle, comparant vernis, gels, bains de bouche ou dentifrices fluorés avec un placebo ou avec aucun traitement chez des enfants de moins de 16 ans avec un suivi d'au moins 1 an. Recueil des données et analyse La décision d’inclusion, l’évaluation de la qualité ainsi que l’extraction des données ont été faits en double dans un échantillon aléatoire pour un tiers des études et un consensus recherché si besoin par discussion ou par une tierce personne. Les auteurs ont été contactés pour les données manquantes. La mesure principale de l’effet est la fraction préventive FP qui est l’augmentation moyenne des caries entre le groupe traité et le groupe témoin, exprimée en pourcentage de l’augmentation de la moyenne dans le groupe témoin. Des méta-analyses à effets randomisés ont été mises en œuvre lorsque les données pouvaient être compilées. Les sources potentielles d’hétérogénéité ont été examinées dans des analyses en méta-régression par effets aléatoires. Résultats principaux 144 études ont été incluses. Pour les 133 qui ont contribué aux données de la méta-analyse (tenant compte de 65169 enfants), l’estimation de la fraction préventive des CAOF mis en commun était de 26% (95% IC 24% à 29% et p < 0,0001). Il y avait une hétérogénéité substantielle, confirmée de manière statistique (p < 0,0001), mais la direction de l’effet était constante. L’effet du fluor topique a varié selon le type de groupe témoin utilisé, le type de fluor topique utilisé, le mode/les paramètres du topique utilisé, les niveaux initiaux de caries et l’intensité d’application du topique, mais n’a pas été influencé par l’exposition à la fluoration de l’eau ou autres sources de fluor. La fraction préventive de CAOF était en moyenne de 14% (95% IC 5% à 23% p = 0,002) supérieur aux essais avec un groupe témoin non placebo, 14% (95% IC 2% à 26% p = 0,25) plus haut dans les études sur le vernis fluoré comparé à tous les autres, et 10% (95% IC -17% à -3% p = 0,003) plus bas dans les essais avec utilisation à domicile non contrôlée comparé avec l’auto-application contrôlée et l’application par un opérateur. Il y avait une augmentation de 0,7% de la fraction préventive par unité d'augmentation des caries en baseline (95% IC 0,2% à 1,2% p = 0,004). Conclusions des auteurs Les bénéfices des fluors topiques ont été établis de manière formelle sur un certain nombre de faisceaux de preuves provenant d’essais cliniques randomisés. Bien que l’examen formel des sources d’hétérogénéité entre les études ait été important dans les toutes les conclusions formulées, ceci devrait être interprété avec prudence. Nous sommes incapables d’aboutir à des conclusions définitives à propos de n’importe quel effet qui puisse résulter de l’utilisation du fluor topique, car les données rapportées dans les études sont rares.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 6896 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Combinaison de différentes formes d’administration topique de fluor (dentifrices, bains de bouche, gels, vernis) versus administration topique simple de fluor en prévention de la carie dentaire chez les enfants et les adolescents Marinho VCC, Higgins JPT, Sheiham A, Logan S Résumé en langue simplifiée Le recours à des formes additionnelles de fluoration topique peut réduire le risque de carie chez les enfants et les adolescents de manière plus importante qu’un dentifrice fluoré seul, mais le bénéfice absolu reste modeste. La carie dentaire est douloureuse, coûteuse à traiter et peut endommager les dents d’une façon très importante. Le fluor est un minéral qui prévient la carie dentaire. Du fluor est rajouté dans l’eau de consommation de nombreuses régions du monde. Il peut aussi être appliqué sous la forme de dentifrices, bains de bouche, gels ou vernis. Cette revue systématique d’essais cliniques montre que les enfants et adolescents ayant eu recours a une forme supplémentaire de fluor topique en plus du fluor contenu dans le dentifrice présentent une réduction du nombre de caries, comparativement aux enfants utilisant uniquement du dentifrice fluoré. Toutefois, le bénéfice est modeste, et les essais cliniques ne fournissent pas de données relatives aux effets indésirables This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Marinho VCC, Higgins JPT, Sheiham A, Logan S. Combinations of topical fluoride (toothpastes, mouthrinses, gels, varnishes) versus single topical fluoride for preventing dental caries in children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 1. Art. No.: CD002781. DOI: 10.1002/14651858.CD002781.pub2. This version first published online: January 26. 2004 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte L’application topique de fluor (ATF) sous la forme de dentifrices, bains de bouche, vernis et gels est une mesure de prévention efficace contre la carie dentaire. Toutefois, l’efficacité relative de ces différentes présentations utilisées ensemble n’est pas clairement établie. Objectifs Comparer l’efficacité de deux modalités d’ATF comparativement à une modalité seulement (principalement le dentifrice) dans la prévention de la carie dentaire chez les enfants. Stratégie de recherche Nous avons recherché dans le Cochrane Oral Health’s Group Register (jusqu’en Mai 2000), le Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL) (The Cochrane Library Issue 2, 2000), MEDLINE (de 1966 à janvier 2000), et plusieurs autres bases de données. Nous avons recherché manuellement dans les revues et les bibliographies des articles et avons contacté des auteurs sélectionnés ainsi que des fabricants. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés avec évaluation en aveugle du critère de jugement, comparant une combinaison de vernis, gel, bain de bouche ou dentifrice fluorés avec une de ces modalités seule, chez des enfants âgés de 16 ans maximum et suivis pendant au moins un an. Le critère de jugement principal est l’incidence carieuse mesurée par le changement de l’indice dent Cariée, Absente, Obturée, par face dentaire (CAOf). Recueil des données et analyse Les décisions d'inclusion, l'évaluation qualitative et l'extraction des données sont discutées par consensus ou par l'intervention d'une tierce partie. Les auteurs sont contactés en cas de données manquantes. Le critère principal de mesure de l'effet est la fraction préventive (FP), qui est la différence d'incidence moyenne de carie entre le groupe "intervention" et le groupe "témoin", exprimée par le pourcentage de l'incidence moyenne dans le groupe témoin. Des méta-analyses à effet aléatoire sont conduites lorsque les données peuvent être compilées. Résultats principaux Onze des douze études incluses fournissent des données pour les méta-analyses. Pour les neuf essais cliniques qui ont fourni les données pour la méta-analyse principale (sur l'efficacité des bains de bouche, gels ou vernis fluorés utilisés en complément d'un dentifrice - représentant un total de 4026 enfants), la FP du C(A)OF cumulé valait 10% (IC 95% de 2 à 17%; p=0.01) en faveur des traitements combinés. L'hétérogénéité n'est pas négligeable pour ces résultats (I2=32%). Les méta-analyses secondaires de l'efficacité des gels ou bains de bouche fluorés combinés au dentifrice versus dentifrices seuls donnent des résultats en faveur des traitements combinés, mais les différences ne sont pas statistiquement significatives. La différence significative en faveur de l'utilisation combinée de vernis fluoré et de dentifrice provient d'un très petit essai clinique, ce résultat pourrait n'être dû qu'au hasard. Aucune de toutes les autres combinaisons possibles n'ont été testées dans les études incluses. Le seul autre résultat statistiquement significatif est en faveur de l'utilisation combinée de gel fluoré et de bain de bouche, comparativement au gel tout seul (FP du CAOF cumulé 23%, IC 95% de 4 à 43%, p=0.02), ce résultat provenant de deux essais cliniques. Aucune autre combinaison d'ATF n'est reportée comme plus efficace qu'une modalité d'ATF seule. Conclusions des auteurs Les modalités de fluoration topique (bains de bouche, gels ou vernis) utilisés en complément du dentifrice fluoré apportent une modeste réduction du risque de carie, comparativement à l'emploi d'un dentifrice seul. Aucune conclusion relative aux effets indésirables n'a pu être avancée, parce que les données n'étaient pas reportées dans les essais cliniques.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 3420 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Gels fluorés pour la prévention de la carie dentaire chez l'enfant et l'adolescent Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A Résumé en langue simplifiée L'utilisation de gels fluorés plusieurs fois par an pourrait réduire le risque de carie dentaire chez l'enfant, mais des recherches supplémentaires sont nécessaires pour étudier les possibles effets indésirables. Le fluor est un minéral qui prévient la carie dentaire. Depuis l'adjonction généralisée du fluor dans les dentifrices et la fluoration de l'eau, la pertinence du recours à d'autres sources de fluor est discutée. Les gels fluorés peuvent être appliqués par le professionnel ou par le patient supervisé par un professionnel, à la fréquence d'une à plusieurs fois par an. Cette revue systématique d'essais cliniques montre que les gels fluorés peuvent réduire le risque de carie dentaire chez l'enfant. Pas moins d'un enfant sur deux présentant un risque élevé de carie dentaire (et un sur 24 pour les risques les plus bas) pourrait bénéficier de l'application du gel fluoré pour diminuer le nombre de caries. Toutefois, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour étudier les possibles effets indésirables, étant donné que les enfants avalent souvent du gel pendant l'application. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A. Fluoride gels for preventing dental caries in children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2002, Issue 1. Art. No.: CD002280. DOI: 10.1002/14651858.CD002280. This version first published online: April 22. 2002 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte Les gels fluorés à application topique sont largement utilisés dans le cadre d'interventions de prévention de la carie, que ce soit en milieu libéral ou dans les programmes de prévention en milieu scolaire, depuis plus de 20 ans. Objectifs Déterminer l'efficacité et la sûreté d'emploi des gels fluorés dans la prévention de la carie dentaire chez l'enfant, et rechercher les éventuels facteurs susceptibles de modifier leur effet. Stratégie de recherche Recherche dans de multiples bases de données électroniques, bibliographie des articles, recherche manuelle dans les périodiques, contact des auteurs et des fabricants. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés, avec évaluation du critère de jugement en aveugle, comparant l'effet d'un gel fluoré à un placebo ou une absence de traitement, sur des enfants de moins de 16 ans et pendant au moins un an. Le critère de jugement principal est l'apparition de carie, mesurée par une modification de l'indice Faces Cariées, Absentes, Obturées (C(A)OF). Recueil des données et analyse La décision d'inclusion des études, l'évaluation qualitative et l'extraction des données ont été faites en double pour un échantillon pris au hasard correspondant à un tiers de l'ensemble des études, et par consensus obtenu après discussion ou intervention d'une tierce partie. Les auteurs des études sont contactés en cas de données manquantes. La principale mesure d'effet est la fraction préventive (FP), c'est-à-dire la différence d'augmentation du nombre de caries entre le groupe traité et le groupe témoin, exprimé en pourcentage de l'augmentation dans le groupe témoin. Des méta-analyses avec effet aléatoire sont conduites lorsque les données peuvent être compilées. Les sources potentielles d'hétérogénéité sont analysées par l'intermédiaire d'analyses de type méta-régression avec effet aléatoire. Résultats principaux Vingt-cinq études sont incluses, impliquant un total de 7747 enfants. Pour les 23 études qui fournissent des données pour la méta-analyse, la fraction préventive compilée de l'indice CAOF est estimée à 28% (avec un intervalle de confiance à 95% de 19% à 37%, p<0.0001). L'effet du gel fluoré varie en fonction du type de groupe témoin, avec une fraction préventive en moyenne supérieure de 19% % (avec un intervalle de confiance à 95% de 5% à 33%, p<0.009) pour les essais sans groupe placebo. Un graphique de type funnel plot des 23 études indique une association entre la fraction préventive et la précision de l'étude. Seulement deux essais ont analysé les effets indésirables. Conclusions des auteurs La démonstration d'un effet anticariogène des gels fluorés est nette. La meilleure estimation de la force de cet effet, basée sur les résultats de 14 essais cliniques avec placebo, indique une réduction de 21% de l'indice CAOF (avec un intervalle de confiance à 95% de 14% à 28%). Ceci correspond à un nombre de sujets à traiter égal à 2 (IC 95% de 1 à 3) pour éviter 1 point de CAOF dans une population où la moyenne d'augmentation de l'indice CAOF vaut 2,2 points par an, ou un nombre de sujets à traiter égal à 24 (IC 95% de 18 à 36) dans une population où la moyenne d'augmentation de l'indice CAOF vaut 0,2 points par an. Il y a peu d'information relative à la denture temporaire, aux effets indésirables ou à l'acceptabilité du traitement. Les effets indésirables potentiels devraient être évalués dans les futurs essais.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 5677 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Fluoration du lait en prévention de la carie dentaire Yeung A, Hitchings JL, Macfarlane TV, Threlfall A, Tickle M, Glenny A-M Résumé en langue simplifiée Fluoration du lait en prévention de la carie dentaire Il existe peu d’éléments pour affirmer que la fluoration du lait est une mesure efficace pour prévenir de la carie dentaire. La carie dentaire peut provoquer des douleurs et aboutir à la perte de la dent. Le fluor est un minéral reconnu pour la prévention de la carie dentaire. Il peut faire l’objet de mesures de santé publique, par supplémentation de l’eau du robinet, du sel ou du lait. Le lait fluoré est souvent mis à disposition des enfants par l’intermédiaire de programmes scolaires ou par des programmes nationaux de prévention en nutrition. Le recours a de tels systèmes de distribution peut constituer un moyen pratique et efficient de supplémentation fluorée bien ciblée. Les parents peuvent aussi avoir la liberté de choisir ou pas la supplémentation. Cette revue systématique montre qu’il existe peu d’éléments pour affirmer que la fluoration du lait est une mesure efficace pour prévenir la carie dentaire. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Yeung A, Hitchings JL, Macfarlane TV, Threlfall A, Tickle M, Glenny AM. Fluoridated milk for preventing dental caries. Cochrane Database of Systematic Reviews 2005, Issue 3. Art. No.: CD003876. DOI: 10.1002/14651858.CD003876.pub2. This version first published online: July 20. 2005 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte La carie dentaire reste un problème majeur de santé publique dans la plupart des pays industrialisés, touchant 60 à 90% des enfants scolarisés, est la grande majorité des adultes. Le lait est un moyen relativement efficient de supplémentation fluorée pour la prévention de la carie dentaire. Objectifs Déterminer l’efficacité du lait fluoré, comme moyen de supplémentation fluorée à l’échelle communautaire, pour prévenir la carie dentaire. Stratégie de recherche La recherche concerne les bases de données suivantes : Cochrane Oral Health Group Trials Register (jusqu’au 28 avril 2005), Cochrane Central Register Of Controlled Trials (CENTRAL)(The Cochrane Library, Issue 2, 2005), MEDLINE (de 1966 au 17 mai 2005), OLDMEDLINE (de 1950 à 1965), EMBASE (de 1980 à la 20ème semaine de l’année 2005), LILACS (de 1982 au 17 mai 2005), BBO (de 1986 au 17 mai 2005), SIGLE (de 1980 au 17 mai 2005), Digital Dissertations (de 1861 au 17 mai 2005), et la bibliographie de chaque article pertinent. La stratégie porte aussi sur la recherche des études non publiées ou en cours. Il n’y a pas de restriction d’ordre linguistique. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés, avec une intervention ou une période de suivi d’au moins 3 ans, comparant du lait fluoré avec du lait non-fluoré. Le critère de jugement principal est la différence de l’incidence carieuse entre les deux groupes, mesurée par la différence des indices dents Cariée, Absente, Obturée (caod/CAOD) et faces Cariée, Absente, Obturée (caof/CAOF). Recueil des données et analyse Les décisions d’inclusion, l’extraction des données et l’analyse qualitative sont conduites indépendamment et en double. Les auteurs des études sont contactés pour obtenir des informations supplémentaires si nécessaire. Résultats principaux Deux essais randomisés impliquant un total de 353 enfants sont inclus. Pour les dents définitives, après trois ans, on observe une diminution significative de l’indice CAOD en faveur du groupe intervention (78.4%, p<0.05) pour un essai, mais pas pour le second. Le second essai clinique montre seulement une réduction significative de l’indice CAOD à partir de la quatrième (35.5%, p<0.02) et la cinquième (31.2%, p<0.05) année. Pour les dents lactéales, il y a encore une fois une diminution significative de l’indice caod en faveur du groupe intervention pour un essai, mais pas pour l’autre. Les résultats n’ont pas pu être compilés en raison de la différence de concentration en fluor dans le lait entre les deux essais. Conclusions des auteurs Il n’y a pas suffisamment d’études de bonne qualité méthodologique qui évaluent les effets de la supplémentation du lait en fluor pour prévenir de la carie dentaire. Toutefois, les études incluses suggèrent que la fluoration du lait semble bénéfique pour les enfants scolarisés, en particulier au niveau des dents définitives. Ces données ont besoin d’être complétées par d’autres essais cliniques randomisés pour atteindre le plus haut niveau de preuve pour la pratique quotidienne.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 3709 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Bains de bouches fluorés pour la prévention de la carie dentaire chez l'enfant et l'adolescent Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A Résumé en langue simplifiée La prescription régulière de bains de bouches fluorés pourrait réduire le risque de carie dentaire chez l'enfant, même chez les enfants buvant de l'eau fluorée et utilisant du dentifrice fluoré. Le fluor est un minéral qui prévient la carie dentaire. Depuis l'adjonction généralisée du fluor dans les dentifrices et la fluoration de l'eau, la pertinence du recours à d'autres sources de fluor est discutée. Le bain de bouche fluoré est une solution concentrée qui nécessite une utilisation régulière pour être efficace. Cette revue systématique d'essais cliniques montre que les bains de bouches fluorés réduit le risque de carie dentaire chez l'enfant, indépendamment de toute autre source de fluor. Un enfant sur deux présentant un risque élevé de carie dentaire (et un sur 16 pour les risques les plus bas) pourrait bénéficier des bains de bouches fluorés pour diminuer le nombre de caries. Toutefois, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour étudier les possibles effets indésirables et l'acceptabilité des bains de bouche. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A. Fluoride mouthrinses for preventing dental caries in children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 3. Art. No.: CD002284. DOI: 10.1002/14651858.CD002284. This version first published online: July 21. 2003 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte Les bains de bouches fluorés sont largement utilisés dans le cadre d'interventions de prévention de la carie, que ce soit dans les programmes de prévention en milieu scolaire, ou individuellement à la maison. Objectifs Déterminer l'efficacité et la sûreté d'emploi des gels fluorés dans la prévention de la carie dentaire chez l'enfant, et rechercher les éventuels facteurs susceptibles de modifier leur effet. Stratégie de recherche Recherche dans de multiples bases de données électroniques, bibliographie des articles, recherche manuelle dans les périodiques, contact des auteurs et des fabricants. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés, avec évaluation du critère de jugement en aveugle, comparant l'effet d'un gel fluoré à un placebo ou une absence de traitement, sur des enfants de moins de 16 ans et pendant au moins un an. Le critère de jugement principal est l'apparition de carie, mesurée par une modification de l'indice Faces Cariées, Absentes, Obturées (C(A)OF). Recueil des données et analyse La décision d'inclusion des études, l'évaluation qualitative et l'extraction des données ont été faites en double pour un échantillon pris au hasard correspondant à un tiers de l'ensemble des études, et par consensus obtenu après discussion ou intervention d'une tierce partie. Les auteurs des études sont contactés en cas de données manquantes. La principale mesure d'effet est la fraction préventive (FP), c'est-à-dire la différence d'augmentation du nombre de caries entre le groupe traité et le groupe témoin, exprimé en pourcentage de l'augmentation dans le groupe témoin. Des méta-analyses avec effet aléatoire sont conduites lorsque les données peuvent être compilées. Les sources potentielles d'hétérogénéité sont analysées par l'intermédiaire d'analyses de type méta-régression avec effet aléatoire. Résultats principaux Trente-six études sont incluses, impliquant un total de 7747 enfants. Pour les 34 études qui fournissent des données pour la méta-analyse (impliquant un total de 14600 enfants), la fraction préventive compilée de l'indice C(A)OF est estimée à 26% (avec un intervalle de confiance à 95% de 23% à 30%, p<0.0001). L'hétérogénéité n'est pas négligeable, et confirmée statistiquement (p=0.008). L'analyse par méta-régression n'a pas montré association entre l'estimation de la fraction préventive du C(A)OF et le degré d'atteinte carieuse en baseline, l'antécédent d'exposition au fluor, la fréquence de bain de bouche et la concentration en fluor. Un graphique de type funnel plot des 34 études n'indique pas d'association entre la fraction préventive et la précision de l'étude. Dans les essais inclus, il y a peu d'information concernant les possibles effets indésirables ou l'acceptabilité du traitement. Conclusions des auteurs Cette revue systématique indique que l'utilisation régulière et supervisée de bain de bouche au fluor et leur fréquence d'utilisation est associée à une nette réduction de l'incidence carieuse chez l'enfant. Dans une population où la moyenne d'augmentation de l'indice CAOF vaut 0.25 points par an, 16 enfants doivent utiliser du bain de bouche fluoré (plutôt qu'un bain de bouche non fluoré) pour prévenir un point de C(A)OF. Dans une population où la moyenne d'augmentation de l'indice CAOF vaut 2.14 points par an, 2 enfants doivent utiliser du bain de bouche fluoré pour prévenir un point de C(A)OF. Il est nécessaire dans les futurs essais cliniques de mieux étudier les effets indésirables et l'acceptabilité de ce traitement.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 4111 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Utilisation de fluor pour la prévention de tâches blanches sur les dents pendant le traitement orthodontique multibagues Benson PE, Parkin N, Millett DT, Dyer F, Vine S, Shah A Résumé en langue simplifiée Utilisation de fluor pour la prévention de tâches blanches sur les dents pendant le traitement orthodontique multibagues. Les bains de bouche fluorés utilisés quotidiennement pendant le traitement orthodontique ainsi que les ciments contenant du fluor utilisés pour coller les brackets semblent réduire le risque de carie. La carie dentaire, sous forme de tâche blanche disgracieuse, peut apparaître sur des dents supports de bagues ou de brackets, si elles ne sont pas correctement nettoyées. Cette revue systématique montre que l’utilisation quotidienne de bain de bouche contenant du fluorure de sodium réduit la profondeur des caries qui se développent au cours d’un traitement orthodontique par appareillage fixe. De plus, un ciment contenant du fluor réduit le nombre de tâches blanches et la quantité de dent détruite par la carie. Une recherche de meilleure qualité est nécessaire pour déterminer le meilleur moyen d’amener le fluor jusqu’à la surface dentaire pendant les traitements multibagues, et s’il existe des effets indésirables. En s’appuyant sur les bonnes pratiques actuelles dans d’autres domaines dentaires pour lesquels il existe des preuves, nous recommandons aux patients traités par multibagues d’utiliser quotidiennement un bain de bouche à 0.05% de fluorure de sodium. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Benson PE, Parkin N, Millett DT, Dyer F, Vine S, Shah A. Fluorides for the prevention of white spots on teeth during fixed brace treatment. Cochrane Database of Systematic Reviews 2004, Issue 3. Art. No.: CD003809. DOI: 10.1002/14651858.CD003809.pub2. This version first published online: July 19. 2004 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte Des tâches blanches peuvent apparaître sur les dents au cours d’une traitement multi-attache à cause d’une carie autour du bracket. Le fluor est efficace pour réduire le risque de caries chez les individus à risque, il est prescrit régulièrement sous différentes formes aux patients au cours de leur traitement orthodontique. Objectifs Evaluer l’efficacité du fluor dans la prévention des tâches blanches au cours d’un traitement orthodontique et comparer les différents modes d’utilisation du fluor. Stratégie de recherche La recherche a porté sur les bases de données The Cochrane Oral Health Group's Trials Register (jusqu'en janvier 2004); CENTRAL (The Cochrane Library 2002, Issue 3); MEDLINE (de janvier 1966 à juillet 2003); EMBASE (de janvier 1980 à juillet 2003). Les auteurs des essais cliniques ont été contactés pour obtenir des données supplémentaires. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou quasi-randomisés, incluant l’utilisation d’un produit contenant des fluorures comparée à l’absence d’utilisation ou à l’utilisation d’un produit témoin sans fluorures, et dans lesquels la déminéralisation de l’émail est mesurée pendant ou après le traitement orthodontique. Recueil des données et analyse Six investigateurs ont extrait les données, en double et de façon indépendante. Le critère de jugement principal était la différence dans la présence ou dans l’absence de tâches blanches entre les patients du groupe expérimental et les patients du groupe témoin pour les études conduites en parallèles et entre les quadrants expérimentaux et les quadrants contrôles pour les études en bouche divisée. Les sources d’hétérogénéité potentielle ont été examinées. Des analyses de sensibilité ont été réalisées pour les items mesurant la qualité et les biais de publication. Résultats principaux Le critère de jugement principal de la revue systématique était la présence ou l’absence de tâches blanches chez un patient en fin de traitement orthodontique. Les critères de jugement secondaires comprenaient les mesures quantitatives de la perte minérale amélaire ou la profondeur de la lésion. Les autres critères de jugement tels que les différences en taille et en sévérité des tâches blanches, les critères subjectifs comme la perception des tâches par le patient n’ont pas été pris en compte car les données étaient insuffisantes. Au total, 15 essais avec 723 participants ont fourni les données pour cette revue systématique. Aucune étude ne remplissait les critères de qualité méthodologique. Il semble que les bains de bouche contenant du fluorure de sodium réduise la sévérité de la carie de l’émail autour d’un bracket (différence moyenne pondérée de profondeur de lésion -70.0 ; IC95% [-118.2 ;-21.8]) et que l'emploi d’un ciment verre-ionomère pour coller le bracket réduise la prévalence (OR de Peto 0.35 ; IC95% [0.15 ;0.84]) et la sévérité des tâches blanches (différence moyenne pondérée de perte minérale -645 vol% μm ; IC95% [-915 ;-375]) comparée à l’utilisation de résines composites. Conclusions des auteurs Il semble que l’utilisation topique de fluor, ou l’utilisation de matériaux de collage contenant du fluor, pendant le traitement orthodontique réduise l’occurrence et la sévérité des lésions en tâches blanches. Cependant, il n’y a pas suffisamment d’éléments pour déclarer qu’une méthode ou une combinaison de méthodes d’administration du fluor est la plus efficace. En s’appuyant sur les bonnes pratiques actuelles dans les autres domaines dentaires pour lesquels des preuves existent, nous recommandons aux patients avec des bagues et brackets d’utiliser quotidiennement un bain de bouche avec du fluorure de sodium à 0.05%. Des études cliniques de meilleure qualité sont nécessaires pour étudier les différents modes d’administration du fluor chez les patients en orthodontie.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 5499 hits | Imprimer | PDF |  Email
Caries dentaires/Prévention
Auteur:Paul MONSARRAT
Dentifrices fluorés pour la prévention de la carie dentaire chez les enfants et les adolescents Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A Résumé en langue simplifiée Les enfants qui se brossent les dents au moins une fois par jour avec du dentifrice contenant du fluor auront moins de caries dentaires. La carie dentaire est douloureuse, coûteuse en soins médicaux et peut parfois conduire à de sérieux problèmes dentaires. Le fluor est un minéral qui prévient la carie dentaire. La revue systématique d'essais cliniques a montré que les enfant âgés de 5 à 16 ans qui utilisent un dentifrice fluoré présentent moins de dents permanentes cariées, absentes ou obturées après trois ans (indépendamment de la fluoration de l'eau de boisson). Une utilisation bi-quotidienne accroît le bénéfice. Aucune conclusion n'a pu être formulée sur le risque d'apparition de tâches blanches (fluorose), conséquence de l'ingestion chronique de quantités trop importantes de fluor chez le jeune enfant. This is a Cochrane review abstract and plain language summary, prepared and maintained by The Cochrane Collaboration, currently published in The Cochrane Database of Systematic Reviews 2009 Issue 1, Copyright © 2009 The Cochrane Collaboration. Published by John Wiley and Sons, Ltd.. The full text of the review is available in The Cochrane Library (ISSN 1464-780X). This record should be cited as: Marinho VCC, Higgins JPT, Logan S, Sheiham A. Fluoride toothpastes for preventing dental caries in children and adolescents. Cochrane Database of Systematic Reviews 2003, Issue 1. Art. No.: CD002278. DOI: 10.1002/14651858.CD002278. This version first published online: January 20. 2003 Date de traduction : 01/01/09 Résumé Contexte Les dentifrices au fluor sont largement utilisés depuis plus de trente ans et restent un moyen de référence pour la prévention de la carie dentaire. Objectifs Déterminer l'efficacité et la sécurité d'emploi des dentifrices au fluor dans la prévention de la carie dentaire chez l'enfant, et examiner les facteurs qui pourraient modifier leurs effets. Stratégie de recherche La recherche a porté sur les bases de données The Oral Health Group's Trials Register (Mai 2000), Cochrane Central Register of Controlled Trials (CENTRAL), MEDLINE (de 1966 à Janvier 2000), ainsi que d'autres bases de données. Nous avons recherché manuellement dans les périodiques, les bibliographies des articles et avons contacté les auteurs des articles sélectionnés ainsi que les fabricants. Critères de sélection Essais cliniques randomisés ou quasi-randomisésavec évaluation à l'aveugle du critère de jugement, comparant un dentifrice au fluor avec un placebo chez des enfants de moins de 16 ans, pendant au moins un an. Le critère de jugement principal est l'apparition de carie, mesurée par une modification de l'indice Faces Cariées, Absentes, Obturées (C(A)OF). Recueil des données et analyse La décision d'inclusion des études, l'évaluation qualitative et l'extraction des données ont été faites en double pour un échantillon pris au hasard correspondant à un tiers de l'ensemble des études, et par consensus obtenu après discussion ou intervention d'une tierce partie. Les auteurs des études sont contactés en cas de données manquantes. La principale mesure d'effet est la fraction préventive (FP), c'est à dire la différence d'augmentation du nombre de caries entre le groupe traité et le groupe témoin, exprimé en pourcentage de l'augmentation dans le groupe témoin. Des méta-analyses avec effet aléatoire sont conduites lorsque les données peuvent être compilées. Les sources potentielles d'hétérogénéité sont analysées par l'intermédiaire d'analyses de type méta-régression avec effet aléatoire. Résultats principaux Soixante-quatorze études sont incluses. Pour les 70 études qui fournissent des données pour la méta-analyse (impliquant un total de 42300 enfants), la fraction préventive compilée de l'indice CAOF est estimée à 24% (avec un intervalle de confiance à 95% de 21% à 28%, p<0.0001). Cela signifie que 1.6 enfants doivent se brosser les dents avec un dentifrice fluoré (plutôt qu'avec un dentifrice non fluoré) pour prévenir un point de C(A)OF dans une population où la moyenne d'augmentation de l'indice CAOF vaut 2.6 points par an. Dans une population où la moyenne d'augmentation de l'indice CAOF vaut 1.1 points par an, 3.7 enfants devront se brosser les dents avec un dentifrice fluoré pour prévenir un point de C(A)OF. Une forte hétérogénéité a été trouvée, confirmée statistiquement (p<0.0001). L'effet du dentifrice au fluor augmente avec des niveaux d'indice C(A)OF élevés en baseline, avec la concentration en fluor, la fréquence d'utilisation et le monitorage du brossage, mais n'est pas influencé par l'exposition à l'eau supplémentée en fluor. Il y a peu d'informations concernant la denture lactéale ou les effets indésirables (fluorose). Conclusions des auteurs Supportés par plus d'un demi-siècle de recherche, les bénéfices des dentifrices fluorés sont bien établis. Tous pris ensemble, les essais cliniques sont de relativement haute qualité, et fournissent des preuves claires en faveur de l'efficacité des dentifrices fluorés pour la prévention des caries.
Samedi, 31 Janvier 2009 | 3287 hits | Imprimer | PDF |  Email

<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>
Page 1 de 3


Powered by AlphaContent 4.0.0 © 2008-2017 - All rights reserved